Tribune d'Alain MONTEUX

5ème branche de la Sécurité Sociale : osons changer de modèle !

Selon le dernier rapport de l'OCDE, la France manque cruellement de personnel compétent pour contribuer à l'autonomie de ses citoyens. Et le nombre d'octogénaires, qui va doubler, est plus enclin à avoir besoin d'aide pour rester autonome.

 

Le problème du manque d’attractivité des métiers du "care" n’est pas nouveau. Cela fait des décennies que les pouvoirs publics cherchent à attirer des candidats dans un secteur exigeant, mal reconnu et mal payé. Nous devons continuer à aider une activité capitale pour le maintien à domicile et nous devons travailler à l’amélioration des conditions de travail, de formation, de rémunération… mais cela ne rendra pas le métier moins difficile. En outre, le recours massif à un personnel, aussi bien ou mal payé soit-il (même avec une revalorisation de 180 euros), doit être accompagné de mesures autres complémentaires compte tenu de l’augmentation significative de la population âgée dans les prochaines décennies.

 

Aujourd’hui, les enjeux du vieillissement de la population sont clairs, l’État a pris la mesure du sujet en créant une branche dépendance pour la Sécurité Sociale et en nommant une ministre déléguée à l’autonomie, ce qui est une belle nouvelle. Cependant, les financements ne seront pas infinis et tout dispositif qui contribue à accroître le bien-être tout en réduisant la charge financière individuelle et collective doit être étudié avec bienveillance.



juil. 14, 2020

A propos de Tunstall

Nous répondons aux besoins quotidiens de plus de 5 millions de personnes dans le monde.

En savoir plus

Nos Solutions

Des solutions et des services intelligents, axés sur les gens et à l'épreuve de l'avenir pour offrir des services de téléassistance et de santé connectée de qualité.

En savoir plus

Contact

Trouver la bonne personne au sein de notre organisation pour répondre à votre demande.

En savoir plus