La veille des seniors à domicile

Accessoires connectés et services 24/24 permettent de maintenir les aînés dans leur environnement le plus longtemps possible.



mai 23, 2024

Se lever de sa chaise pour prendre un verre d’eau dans la cuisine. Le défi est de taille ! Surtout lorsque l’on approche les 85 années et que le corps ne répond plus que partiellement aux sollicitations. C’est l’expérience que nous venons de vivre grâce à Domitys. Afin de mieux comprendre les difficultés rencontrées quotidiennement par les personnes âgées, notamment l’altération de la vision, de l’audition et de la motricité, ce spécialiste des résidences senior non médicalisées a mis au point un simulateur de vieillissement à destination des professionnels du secteur et des collaborateurs du groupe.

Il se compose d’une paire de lunettes imitant le jaunissement du cristallin et le rétrécissement du champ visuel, d’un casque audio simulant la perte d’audition des hautes fréquences, d’un collier cervical réduisant les mouvements de la tête, de mitaines, coudières et genouillères reproduisant la raideur articulaire, de poids de 2,3 kg et 1,5 kg attachés respectivement aux chevilles et poignets et enfinvd’un gilet lesté de 10 kg. Nous avons testé cet harnachement pendant quelques minutes périlleuses pendant lesquelles nous avons éprouvé toutes les difficultés pour comprendre nos interlocuteurs. lever le bras pour attraper un objet ou nous extirper du canapé. Sans parler des escaliers qui se sont transformés en véritables montagnes à franchir. Seule consolation : le plaisir de rajeunir en retirant cette effrayante combinaison !

Conserver ses habitudes

90% des ainés souhaiteraient demeurer à domicile

Face au vieillissement de la population française, la question se pose chaque jour de manière plusinsistante : que faire face à la perte d'autonomie des personnes âgées ? Entre 5et 13% des plus de 60 ans seraient concernés par les troubles de l'équilibre, la dénutrition, les pertes de mémoire, la désorientation, le repli sur soi. Autrefois, on gardait les aînés à la maison mais, avec l'explosion du cocon familial, ils se retrouvent soit en Ehpad, soit isolés chez eux. 90 % des seniors exprimeraient leur souhait de demeurer à domicile, proches de leur quartier, leurs amis, leurs habitudes. Malheureusement, la plupart des familles sont forcées de placer leurs proches dans des établissements spécialisés. N'ayant pas investi de manière significative dans l’aide au maintien à domicile des personnes âgées et en perte d'autonomie, la France se retrouve à la traîne au niveau européen.
Seuls 10 % des plus de 75 ans sont en effet équipés d'équipements de téléassistance dans notre pays alors que ce taux atteint 20, voire 30 % au Danemark ou la prise en charge est assurée par l'Etat, ou encore en Espagne qui a développé des programmes gratuits.

Des services à la demande

Les nouvelles technologies autorisent le déploiement de puissantes solutions de surveillance à distance. Pour les handicaps importants, on se tournera vers les spécialistes Libr’Alerte afin de déployer un écosystème de services à la personne disponibles 24h/24 et de dispositifs connectés : capteurs sur le frigo ou le tiroir des couverts, ceintures anti-chutes, piluliers intelligents, verres mesurant les quantités d'eau ingérées, serrures connectées.

Chez Libr'Alerte, on citera plus spécifiquement le coussin Viktor qui assure le maintien du lien social en pilotant le smartphone depuis son canapé pour passer des appels en visio, regarder des photos et vidéos, écouter de la musique. Toutes les configurations sont possibles en fonction des besoins et des demandes des clients. Les appareils les plus demandés restent les montres connectées et les mobiles spécialisés. Les premiers comptabilisent le nombre de pas, la fréquence cardiaque et les déplacements. Associés à d’autres capteurs dans la maison, ils offrent une vue globale de l'activité de la personne.

Adaptation du logement

Les anomalies (rythme ralenti, lever tardif, réveils nocturnes.…) sont automatiquement détectées et donnent lieu à une levée de doute par téléphone. Quant au mobile, il dispose d'une touche SOS (comme la box qui connecte les accessoires de Libr’alerte) afin d'alerter les services de veille 24h/24 en cas de chute, de malaise ou de problème technique. "90 % des appels que nous recevons ont uniquement pour but de vérifier que le matériel fonctionne et qu'une personne réelle est à l'écoute", explique Alain Monteux, vice-président de l’Afrata (Association française de téléassistance) et président de Tunstall France qui commercialise Libr’Alerte. Certains usagers souhaitent juste parler pendant quelques minutes. Les seniors se révèlent par exemple très angoissés à l'idé de tomber sans que personne ne s'en rende compte. L'isolement social leur pèse également cruellement. » Mélant surveïllance et services, la solution Libr'Alerte propose, en cas de détection de difficulté au foyer, d'organiser un bilan avec un ergothérapeute qui fera des recommandations sur l’adaptation du logement et la mise en place d'équipements spécialisés. De même, à la faveur d'un partenariat avec des étudiants, les personnes en perte de mobilité peuvent disposer d’une aide personnalisée pour changer une ampoule, partir en promenade ou faire des courses. Les tarifs oscillent entre 24.90 € par mois (12,45 € avec le crédit d'impôt) pour l'offre basique et 50€ en ajoutant la détection de chute via des caméras. Avec ce type de prise en charge, les aînés ont désormais l'opportunité de vivre à domicile le plus longtemps possible et en toute sérénité.

A propos de Tunstall

Nous répondons aux besoins quotidiens de plus de 5 millions de personnes dans le monde.

En savoir plus

Nos Solutions

Des solutions et des services intelligents, axés sur les gens et à l'épreuve de l'avenir pour offrir des services de téléassistance et de santé connectée de qualité.

En savoir plus

Contact

Trouver la bonne personne au sein de notre organisation pour répondre à votre demande.

En savoir plus